Zoom sur l’entrepreneuriat

Il n’y a rien de plus gratifiant que de travailler pour soi-même, et de créer sa propre entreprise. Grâce aux efforts menés par les gouvernements successifs, de plus en plus de personnes (généralement des jeunes) se lancent dans l’entrepreneuriat, d’autant plus que de bonnes résolutions ont été prises récemment pour leur permettre d’évoluer sereinement. Voici quelques points à prendre en compte si vous souhaitez monter votre propre structure.

Pourquoi créer son entreprise ?

entrepreunariat

Pour se lancer dans cette aventure qu’est l’entrepreneuriat, il faut avoir des arguments personnels solides et non pas copier bêtement ce que font les autres. Selon les sondages, la majorité des nouveaux dirigeants créent leurs propres affaires afin de relever de nouveaux challenges, d’être indépendants, et de gagner davantage en tant que patron. Cette citation d’Albert Einstein illustre à elle seule l’état d’esprit que devrait avoir un jeune créateur d’entreprise pour faire face aux nombreux défis qui l’attendent : « La logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous mènera partout ». Soyez rêveurs, créez des besoins, et ne vous laissez pas démotiver par les échecs !

Comment trouver des fonds ?

entrepreunariat

Pour lancer une activité, il faut avoir des fonds de démarrage. Pour y parvenir, il existe différents moyens : piocher dans vos propres économies, faire un prêt bancaire ou demander l’aide financière de proches ou de certaines personnes qui pourraient croire en votre projet. Pour répondre aux sollicitations des jeunes entrepreneurs, l’État a mis sur place des alternatives visant à accompagner ces derniers lors de la phase de démarrage. À titre d’exemple, il y a l’ACRE ou Aide aux Créateurs et Repreneurs d’entreprise, qui a été mise en place afin d’exonérer la société d’impôts et de charges sociales pendant une année. Il y a aussi le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la reprise d’entreprise ou NACRE qui permet notamment d’obtenir un prêt entre 11000 jusqu’à environ 99000 à taux zéro pour une durée de 5 ans. Les établissements bancaires proposent également des offres adaptées aux besoins de tout un chacun.

Les formes juridiques

entrepreunariat

Création d’entreprise est synonyme de paperasses au niveau de l’administration. Afin de vous faciliter la vie, pensez d’abord àla forme juridique de votre boîte. Réfléchissez bien avant de choisir, car c’est par elle que va dépendre votre régime fiscal. En voici quelques exemples : l’entreprise individuelle (statut standard mêlant le patrimoine privé et professionnel), l’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) qui permet à son créateur de garder la maîtrise de son business tout en profitant du régime de la responsabilité limitée, la SARL (société à responsabilité limitée) qui suppose l’existence d’un capital et la présence d’associés, la SAS (société par actions simplifiée) qui est régie par un capital social déterminé par les différents associés, la SNC (société en nom collectif) dans laquelle chaque associé possède le même qualificatif de commerçant, la SA (société anonyme) qui est une forme juridique plutôt destinée aux grandes entreprises avec de gros capitaux, et la SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) constituée d’une personne physique ou morale limitée par son apport.

L’extrait Kbis

extrait kbis

C’est en quelque sorte la carte d’identité d’une entreprise, étant donné que c’est le seul élément qui atteste la légalité de la firme au niveau des prestataires ou des clients. Pour l’obtenir, l’entreprise doit être constituée en bonne et due forme, et enregistrée auprès du Registre du Commerce et des Sociétés. Toutes les informations concernant l’entreprise sont inscrites dans ce document : le numéro d’identification fiscale, l’adresse, le montant du capital, la dénomination, le secteur d’activité, le (s) nom(s) de (s) gérant(s) ou des associés, etc. La possession de cet extrait est donc primordiale, car elle est avant tout une garantie de professionnalisme pour ses différents partenaires. Pour obtenir l’extrait Kbis, vous pouvez aller directement auprès du Tribunal de commerce, ou le télécharger en ligne. Cliquez ici pour visiter le site extrait-kbis.net et y faire une demande de Kbis. Dès lors que vous obtenez votre Kbis, vous pouvez démarrer votre activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *